Retour sur l'Université d'Hiver 2018

DSCF4277

Du 17 au 21 Février, 40 jeunes d'Isèreanybody? se sont retrouvés dans un chalet à Malleval-en-Vercors pour une semaine de vacances entre découverte de la Bible, ski et raquettes. Accompagnés par Isabelle Carlier, une bibliste et le père Emmanuel Decaux, ils ont découvert ou redécouvert Moïse, Elie et l'importance de la Bible dans la compréhension de leur Foi. Je laisse à présent s'exprimer deux d'entre eux, Marie et Félicité, qui sauront mieux expliquer que moi ce qui a été vécu.

Témoignage de Marie :

L'Université d'Hiver.

On vient se ressourcer, se questionner dans un beau gite à Malleval.

On papote de nos vies, de Dieu dans tout ça, comment je me débrouille et lui avec moi.

On ne sait pas trop… Alors, avec Isabelle Carlier, on fait un petit voyage d'observation dans la Bible. On regarde de près le texte pour bien comprendre la pédagogie de Dieu avec Moïse et son peuple, de pauvres gars un peu rebelles qui mettent 40 ans à trouver la sortie, avec Elie qui fait le malin avant de se taire devant son Dieu. Un peu nous. On en parle en frat' de cette Bible si lointaine et toute proche. En puis, on prie ensemble dans la jolie chapelle.

UH%202018

Le soleil qui se cache nous offre de belles après-midis canap’/épluchage de butternut/mysterium. Mais il y a quand même des warriors qui rentrent à 17h du ski et se jettent sur les quatre-quarts. « Oui mais le mal dans tout ça ? Ben, il est à l'intérieur. Et la liberté donc, au lieu de « zut, j'ai tout raté » ça serait plutôt « En avant, invente et moi je t'attends avec ma promesse. » Dixit Dieu by le Père Emmanuel. On rhabille Adam et Eve, parce qu'on ne nous aurait pas tout dit sur le commencement de cette belle histoire. On en ressort invités à faire marcher notre cervelle (on a une conscience). Ouf !

 

Finalement, nos vies toutes petites et un peu cabossées, les autres en ont une avec des lumières aussi mais pas aux mêmes endroits. Peu à peu certains se cachent dans leur lit, terrassés par le mal de l'hiver (la grippe) puis de l'ombre à la lumière, les duvets descendent dans la grande salle. Les dolipranes trainent çà et là avec les Bibles et les tisanes. On se cherche et on essaie de se trouver ensemble. « C'est quoi les proportions pour la pâte à pizza ? » Et la montagne nous laisse finalement repartir libres malgré le verglas puisqu'elle n'a rien trouvé contre nous.

Témoignage de Félicité :

On m'a demandé de faire un papier de retour sur la semaine de vacances passée à l'UH. Pour ceux qui ne savent ce qu'est l'UH, se sont les initiales des mots "Université" et "Hiver". Ça donne l'Université d'Hiver. Quelle idée de quitter les bancs de la fac, de l'école d'ingé, ou même parfois du boulot pour certains, si c'est pour retourner s'asseoir sur ceux d'une université ? Je me suis moi-même demandée ce que je faisais là-bas quand je suis arrivée. J'avais l'impression d'être en cours mais perdue en pleine montagne pour changer.

UH%202018%20b

Eh bien, figurez-vous qu'il n'y a rien de mieux que l'Université d'Hiver pour apprécier les cours ! En effet, que demander de plus que des leçons agrémentées de sorties ski, de randos (avec ou sans raquettes, tout dépend de la personne avec laquelle on part), de balades plus ou moins longues (en fonction de qui tient la carte ça peut aller de 1h30 à 5h de marche), et d'un petit sauna pour pleinement profiter des moments d'analyse de la Bible. Naturellement, avec Isabelle Carlier comme exégète, les topos vétérotestamentaires étaient clairs comme de l'eau bénite.

Accompagnés spirituellement par trois padres de folie (Decaux, Bonin et Menou pour ne pas les nommer), ce sont des homélies (plus ou moins longues) au top, des discussions bien animées aux repas, des veillées et des jeux particulièrement mouvementés le soir... Bref, des instants formidables.

 

C'est pour toutes ces raisons que je conseille vivement à tout le monde d'essayer de prendre cette semaine de vacances pour aller à l'Université d'Hiver et ainsi de grandir dans sa Foi et de créer des liens d'amitié avec de nombreuses personnes épatantes.

En espérant avoir trouvé les bons mots pour vous donner envie de venir l'année prochaine,

 

Que le Seigneur vous ait tous en sa sainte garde !