×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 422

31ème dimanche TO C St Jo Zachée                        3 nov.-13

 

attention texte hyper connu, lu et relu au caté ;

risque de pas écouter à cause d’une pré compréhension automatique….

Alors qu’il recèle une extraordinaire bonne nouvelle pour tous - ou presque tous-… (vous verrez pourquoi je dis presque tous tout à l’heure)

 

C’est quoi qui est intéressant dans ce texte ?

Relisez, regardez bien, qu’est-ce qui se passe ?

Comment fonctionne ce salut dont parle Jésus et qui est venu chez Zachée ?

il  dit quoi Jésus ? il fait quoi ?  en 1er ? rien ;

il le voit !!!     Il l’a vu !!!    c’est cinématographique, romantisme absolu, au ralenti, Zachée le nabot monte sur son arbre pour voir Jésus, et renversement de situation, c’est lui qui est vu par Jésus.

Y’a qqe dans son regard, puis l’annonce de sa visite ;  rien que ça , regard + visitation : ça le rend déjà plein de joie

 

Le salut frères et sœurs c’est pas d’abord un truc de péché

C’est d’abord l’expérience d’un regard et d’une joie

« Il m’a regardé,            Il m’aime,             Il veut venir chez moi »

 

relisons bien, le salut n’est pas ce qui suit la conversion ; il n’est pas donné à qualqu’un qui change de vie, la conversion est fruit du salut

C’est le salut qui vient vers Lui

Une énergie qui lui fait comme ‘automatiquement’ changer, par ricochet, par conséquence.

 

Quelle est cette énergie qui contamine ?

On peut imaginer ce qu’a du se dire Zachée, qqe comme : « Lui, il arrive à me trouver digne d’amour »

Sagesse : tu aimes en effet tout ce qui existe

Quelle bonté de Dieu !!!             Oui c’est le bon-dieu, le dieu de toute bonté

Il faut le dire, qu’il y a des choses, des êtres, qu’on idolâtre mais qui ne sont pas bonnes pour nous ;

Ce Dieu là, lui, il l’est, bon en lui-même, et bon pour nous.

 

Frères et sœurs, que vous soyez de passage ici à st Jo, ou bien que vous soyez des habitués depuis 3 mois ou depuis 3 ans, que vous soyez étudiants ou jeunes pros ou bien de sympathiques retraités qui viennent régulièrement gonflés les rangs de cette assemblée pcq vous avez le cœur jeune,

-l’aujourd’hui de Zachée, -Vous l’avez bien compris- c’est le vôtre !!

Que vous soyez tombés dedans quand vous étiez petits ou bien que vois soyez de récents amis de Jésus ou bien que vous cherchiez tt simplement Dieu, (ou bien que vous sachiez pas trop où vous en êtes, vous êtes juste là … et c’est très bien ainsi)

C’est votre aujourd’hui de Dieu !!!

 

Non pas que Zachée soit un modèle par ce qu’il pèche, pas plus que le publicain de la semaine dernière n’est un modèle ; Non le péché n’est pas un modèle, il est bien ce qui abime le cœur de l’homme

Mais ce qui abîme encore plus le cœur de l’homme qui croit en Dieu, c’est son orgueil

La semaine dernière avec le pharisien et le publicain qui priaient au temple ou cette semaine

C’est le cœur de l’évangile : c’est le pécheur qui est justifié, non l’orgueilleux

Bienvenue à tous, don, mais bienvenue tout particulièrement aux pécheurs.

(Les autres vous pouvez quand-même rester… au cas où…)

 

Dieu s’approche des pauvres types, dieu est venu pour nous, les pécheurs

Dieu nous aime tant !!

Mais si enfin, on y croyait un peu, pour de vrai, en cette bonté infinie ;

Représentez la vous, cette bonté universelle, pour tous.

Et personnelle, pour vous

Ce regard de Jésus qui se pose sur vous

 

On a fêté la Toussaints il y a 2 jours

La sainteté pour moi c’est comme Zachée ; des pécheurs qui rencontrent Jésus, qui font l’expérience que Dieu déboule chez eux ; (pas complètement au hasard quand même, Zachée s’était approché et montré ; il était à sa manière en quête)

Et juste ce regard de Jésus et l’annonce de sa venue chez lui ; ça le transforme

Et il se convertit, il change, il devient joyeux , tâche de réparer ses offenses ;

Il fait un parcours, /C’est ça son parcours, Zachée : du péché à l’accueil du salut : 1. Désir de Dieu, 2. Mouvement vers Lui 3. Regard de Jésus/visitation/joie  4. Conversion/transformation

 

Autrement dit: La sainteté par capillarité

C’est Jésus qui par ce qu’il s’approche rend saint ce qu’il touche

Et on peut aussi voir l’évangélisation ainsi : l’amour est diffusif, contagieux, l’amour rend bon ce qu’il touche, l’amour rend beau ce qu’il voit

C’est nous quand nous montons sur nos sycomores -par ce que nous sommes des nains de la foi- qui nous exposons à Jésus

Oui on est pas digne de te recevoir Jésus

Mais qu’est-ce qu’on est heureux que tu viennes à notre rencontre, que tu viennes chez moi !

Bienvenue à st Jo Seigneur Jésus, notre Seigneur et notre Dieu

On t’attendait de tout cœur

Ça tombe bien en fait, tu a inventé l’eucharistie pour ça, pour venir chez nous, sans attendre que nous soyons des saints, ou plutôt par ce que nous ne le sommes pas, et pour que nous le devenions.

 

Ca explique aussi pourquoi on rame parfois pour se convertir : parfois on rate l’étape de se réjouir de ton regard sur nous, de ta visitation chez nous, chaque aujourd’hui de nos vies.

Amen.

 

Prédicateur :
P. Loïc LAGADEC