Logo Isèreanybody? - Propositions de l'Eglise catholique pour les jeunes en Isère
[yee_intro_text]
mages

Les mages en avance sur leur temps !

Pour explique ce qui se passe à la messe, on prend souvent le cheminement des disciples d’Emmaüs qui quittent Jérusalem tout triste après la crucifixion et mort de Jésus.

Là ce sont les mages qui nous font vivre la même chose mais en avance sur leur temps (Jésus n’est pas encore mort et ressuscité).

Et en fait ce qui se passe dans nos propres vies, c’est un peu du même genre que ce qui s’est passé avec les mages et ce qui se passe à la messe.

 

Alors pour mieux comprendre on va faire comme eux : se mettre à dos de chameau pour vivre cette aventure de la vie : chercheurs de Dieu comme eux, comme nous.

En 4 étapes :

1/ Ils quittent leur pays nous dit le texte. C’est une étoile qui les a mis en route. Ils ont compris que qqchose d’important se passait. Alors ils sont allés voir. Ils se sont mis en route. 

Pour nous aussi. Il y a des étoiles qui sont apparues dans notre vie (événement heureux ou douloureux, une parole), et avec cette invitation de se mettre en route. C’est quitter en quelque sorte nos petites habitudes, notre confort, nos certitudes pour se laisser interpeller, bousculer par ce que Dieu nous dit.

Quelle est ma disposition de cœur à chercher Dieu. Notre cœur est tout penché / attiré vers Dieu. Est ce que je me laisse attirer ?? en venant à la messe, est ce que je suis dans cette attitude de chercher Dieu, de mieux le découvrir ?

2/ ouvrir la parole de Dieu. Ouvrir la Bible. Pour comprendre. « ou est le roi des juifs ? » demandent les mages. Ils ne savent pas, ne comprennent pas. Alors ils demandent.

Moi même, combien de fois est ce que je lis parole de Dieu par jour, par semaine, par mois ? ai je ce désir de comprendre qui est Dieu ; est ce que je prends les moyens pour cela ?

Lire, lire les notes de la Bible, méditer, prendre les cours, lire des choses complémentaires, se retrouver en fraternité locale, écouter les homélies qui peuvent m’éclairer (liturgie de la Parole).

3/ adorer l’enfant après l’avoir trouvé. Ils ont trouvé l’enfant Dieu, Jésus. La recherche a abouti ! Elle a du être source de grande joie et cela s’est concrétisé par l’adoration et les cadeaux offerts.

  • Cette rencontre des mages avec Jésus nous dit : pour rencontrer Dieu il faut passer par Jésus. Jésus ouvre notre cœur à son Père, nous rend accessible le Père. Puisque Jésus c’est Dieu qui se fait proche de l’homme en devenant l’un de nous. Rien de plus naturel que d’aller à Dieu en passant par Jésus.
  • L’adoration passe par des choses concrètes. Aimer et servir Dieu passent par des moyens concrets. En servant ses frères, en se dévouant à Dieu : du temps, de l’energie, de ses propres biens, en s’offrant à Dieu, aux autres. Manifesté par la présence des mages auprès de Jésus, les cadeaux offerts par les mages. Ils s’impliquent.

Bien sur, LE cadeau c’est Jésus. Il s’offre à nous. Le don de lui même nous invite à faire de même. C’est ce que font les mages.

Qu’est ce qui me retient dans le don de moi-même à Dieu ? Est ce que je veux donner le meilleur de moi même à Dieu ?

En recevant l’Eucharistie dans un moment, est ce que je comprends que c’est encore Jésus qui s’offre à moi ? C’est lui dire aussi que je me donne à lui pour qu’il me transforme ?

 

4/ les mages repartent transformés. Ils repartent chez eux par une autre route.

  • Ils repartent chez eux. La rencontre avec Jésus n’est pas une fuite du réel, du présent, du quotidien. Mais la rencontre avec Jésus habite mon quotidien, transforme mon quotidien.
  • Par une autre route : manifeste aussi que l’on ne repart pas cette rencontre avec Jésus de la même manière que nous sommes arrivés. Jésus transforme nos vies si bien que tout n’est pas pareil.

En venant à la messe, c’est rencontrer ensemble Jésus qui nous réconforte, nous donne du courage et qui nous envoie à nouveau dans le monde. Cela est manifesté par l’envoi à la fin de la messe : « allez dans la paix du Christ ! » c’est à dire qu’il nous envoi en mission : allez annoncer au monde ce que vous avez vu et vécu. C’est une grande et belle nouvelle.

 

Oui les mages sont en avance sur leur temps. Ils vivaient déjà ce que l’on vit dans chaque Eucharistie. Ils sont en avancent sur nous !

Alors soyons Mages ! soyons comme ces visiteurs de la crèche, des chercheurs de Dieu. Mettons nous en route, écoutons le, adorons le, annonçons-le !