Logo Isèreanybody? - Propositions de l'Eglise catholique pour les jeunes en Isère
tente

Chaque année nous avons le récit de la transfiguration durant le temps du carême (qqsoit l’année, le 2ème dimanche de carême). c'est donc important!

Pour se mettre en condition avec ce récit de l'Evangile imaginons un raid en montagne sur plusieurs jours. On passe de sommets en sommets. Ca demande des efforts (des heures de marche, sac a dos important, la météo capricieuse…) et on arrive à un sommet intermédiaire. Et là c’est très beau : on voit le vrai sommet que l’on vise, encore un peu loin mais combien beau et de là bas on devine le beau soleil, la poudreuse juste comme il faut, les choucas et les chamois et tout ca. Le bonheur quoi ! et pour y aller, il y a encore du dénivelé, peut être des dangers à éviter : pierres, avalanches, fatigue…

//la transfiguration c’est un peu ca : un aperçu de ce qui nous attend dans notre vie chrétienne (=gloire de Dieu) et occasion de faire grandir le désir de voir cette gloire de Dieu dans laquelle on sera plongé. En attendant d’arriver à cette vie éternelle il y a du chemin encore à parcourir.

Donc cet évangile est important pour notre chemin de carême, notre marche vers Pâques.

Essayons de mieux comprendre avec l’aide de la 1ère lecture avec Abraham.

 

1er mouvement : Dieu  fait sortir Abraham. Comme dans l’Ev, Jésus et les 3 disciples sortent de la ville / civilisation pour monter sur la montagne.

=> il faut sortir de notre bruit de notre ville, de notre bruit intérieur, de notre agitation qui tourbillonne notre vie quotidienne ou de notre routine soporifique, de nos occupations envahissantes. Il faut sortir pour regarder d’une autre manière, selon le regard de Dieu et non le notre. Et Abraham contemple sa descendance nombreuse comme les étoiles alors qu’il perdait espérance car il n’avait pas de descendance.

=> il faut sortir pour se mettre à l’écoute de Dieu qui me parle dans mon intimité, dans le silence de mon cœur. Pour recevoir la révélation de Dieu qui vient nourrir ma foi.

Dans cette vision de sa descendance, Abraham a du contempler aussi Jésus (que l’on appelle l’étoile radieuse du matin), cette lumière qui vient nous sauver. Et son regard devient lumineux. Son espérance est raffermie : la promesse de Dieu va s’accomplir !

è invitation à sortir donc de notre agitation pour être en Dieu pour raffermir notre espérance : Dieu est vivant, il prend soin de l’être humain, il prend soin de chacun d’entre nous.

 

2ème mouvement : le sommeil. Suis pas sur que ce soit tout à fait un mouvement mais il se passe des choses. Un peu comme si Dieu venait agir dans notre faiblesse ou notre limite, ou dans les moments intimes ou insignifiants de notre vie. Abraham prépare le pacte d’alliance avec Dieu avec cette mise en place des animaux coupés en 2. Le rituel consistait ensuite à passer avec la personne avec qui on faisait alliance entre les 2 animaux partagés en 2 avec cette démarche : « Qu’il me soit fait ce qui a été fait à ces animaux si je ne suis pas fidèle à l’alliance que nous contractons aujourd’hui ». et là c’est Dieu qui passe 2 fois et non Abraham et Dieu. Il passe 2 fois comme pour dire : cette alliance c’est moi qui la conclut avec toi, c’est moi qui m’engage avec toi, tu ne fais que la recevoir (=tu n’es pas capable de t’engager alors je le fais pour toi). C’est la bonté de Dieu ! et petit détails qui nous instruisent concernant les 2 passages de Dieu :

  • un brasier fumant qui manifeste la toute puissance de Dieu, comme la colonne de feu qui guidait le peuple hébreux dans le désert ou comme le Sinaï fumant où Dieu donnait rdv à Moise et qui effrayait tous les hébreux, ou comme avec Elie qui dénonce les idoles / faux dieux du prophète Baal du roi Acab où une colone de feu s’abatit sur le sacrifice.
  • et une torche enflammée, petite lumière, qui manifeste la présence de Dieu humble, en la présence de Jésus, le Verbe de Dieu qui s’est fait homme, la présence de Dieu toute proche incarnée dans nos vie comme la rencontre de Moise avec Dieu dans le buisson ardent, comme les prophètes et en particulier Elie qui annoncent humblement la venue du sauveur ou qui fait l’expérience de la présence toute douce de Dieu au sommet de la montagne ou encore comme le cierge pascal qui sera allumé dans la nuit pascale, faible flamme qui manifeste le Christ ressuscité nous guidant dans les nuits de nos vies.

Et ce que vivent donc dans l’Ev les 3 apotres : ils contemplent la gloire de Dieu, sa toute puissance, sa grandeur. Ils ont cette révélation toute particulière. Révélation que Moise a demandé (Ex33,18 : fais moi la grâce de voir ta grâce) et que Elie a  annoncé.

Petite précision : ce n’est pas un futur hypothétique lointain c’est maintenant. Notre vie chrétienne, ce sommet vers lequel nous avançons nous y goutons déjà. OUI notre citoyenneté est dans les cieux nous dit Saint Paul et donc nous sommes ici sur terre comme un pèlerinage. Dieu nous accompagne dans le pèlerinage. La transfiguration nous dit aussi que c’est pour toute époque : passée (avec Moise et Elie) et future (avec les 3 apotres) et donc pour nous !

 

Conclusion:

Lors d’un raid, même si on rencontre un lieu génial ou personne tip top, on ne reste pas indéfiniment au même endroit, sinon on arrive jamais ou bout de notre raid. Pour notre vie chrétienne c’est pareil : il y a un risque à s’installer et donc à ne pas arriver au but, là où Dieu nous attend. C’est un peu l’erreur de Pierre : dressons 3 tentes, installons nous !

Invitation pour poursuivre notre carême, déceler là où ma tente est installée pour la déplanter et avancer. La tente ca peut être un groupe fermé de bons amis, mon petit confort enfermant / une habitue  (mes clops, mon portable et ma télé, mes match de foot, mes sorties montagnes, mon trico, mon portable), un boulo qui me plait mais me laisse insatisfait, une routine fade de vie de couple…

Pas de panic, Dieu est avec nous. Prendre un moment de prière / lire l’Evangile du dimanche qui éclaire notre quotidien et nos tentes à bouger. Demandons la force de l’ES qu’il nous aide. Confions nous les uns les autres pour avancer ensemble.