Logo Isèreanybody? - Propositions de l'Eglise catholique pour les jeunes en Isère
Homélie du 33ème dimanche du temps ordinaire, année C. Petit sondage sur la fin du monde lecture des textes de la messe ici: http://www.aelf.org/office-messe?date_my=13/11/2016
fourmiliere

La fin de l’année liturgique arrive ! plus que 2 semaines et on commence la préparation à Noel. Fin d’année dit fin de qqchose. Et les textes de ce dimanche nous mettent dans l’ambiance, « en mode "fin du monde" » dirait mon confrère…

Alors J’ai cherché sur internet ce que l’on peut dire sur la fin du monde. Un paquet de bêtises, d’annonces imminentes en grand nombre de la fin de notre monde qui pour la plus part sont déjà bien passées, des trucs bien pire que ‘on n’a plus de bière’ ou ‘on ne voit plus ni le soleil ni les montagnes enneigées’.

Il y a une attirance assez étrange que l’on peut avoir de vouloir savoir, sorte de curiosité pour se rassurer ou pour paniquer. On est à la recherche d’une « madame soleil » qui pourrait nous prédire l’avenir. Et alors… on s’en fou un peu mais quand même pas trop. Même les disciples de Jésus veulent savoir et questionnent Jésus.

On m’a dit pour la quantité de neige cet hiver (en effet, il ya quand même des trucs plus importants que d’autres) il n’y a qu’à regarder la hauteur des fourmilières. Plus elles sont hautes et plus il y aura de neige (j’en ai vu qui font quasi 1 mètre de hauteur, super !). Ou encore la hauteur des tiges des fleurs de gentianes disent qqchose de la hauteur de neige : plus elles sont hautes et plus elles se préparent à affronter un quantité de neige importante. Mais comme chaque année ce sont toujours les mêmes hauteurs de fourmilières et de gentianes je ne suis pas sûr que ca aide… mais en fait ce n’est pas cela l’essentiel puisque ca passe… j’y reviendrai

 

Bref, avançons !

Un sondage à répondre personnellement et/ou à en discuter à la fin de la messe entre vous. Si l’on vous annonçait la fin du monde dans quelques heures, que feriez vous ?

  1. Rien, plus rien j’attends que ca arrive et à quoi bon faire quelque chose puisque ca va s’arrêter…
  2. Je déprimerai car j’ai pas encore fait ceci et cela…
  3. Je pars en voyages super vite
  4. Je monterai au grand Vent ou Chamechaude pour revoir une dernière fois les montagnes
  5. J’irai me confesser
  6. Je ferai n’importe quoi puisque tout va s’arrêter
  7. Je continuerai à faire ce que je suis en train de faire (aussi bien parce que j’y crois ou parce que j’y crois pas)
  8. Je suis mort de trouille
  9. Autre réponse…

Et si l’on vous pose la même question avec la précision : c’est dans 4 ans ou plus… ? ca changerai les choses ?

Attention ceux qui ont la réponse a) st Paul n’est pas content : il démonte ceux qui ne font rien sous prétexte que la fin du monde arrive… « si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus » et lui même a travaillé jour et nuit pour n’être à la charge d’aucun. C’est simplement une invitation à ne pas utiliser Dieu pour devenir un fainéant.

Et puis je vous livre ma préférée : il y a un peu la d) mais c’est surtout la g) : m’efforcer que tout mon quotidien soit plongé en Dieu. Et avec lui, je peux tout vivre. Que mon quotidien soit tout à Dieu. « J’en ai la certitude : ni la mort ni la vie, ni les anges ni les Principautés célestes, ni le présent ni l’avenir, ni les Puissances, ni les hauteurs, ni les abîmes, ni aucune autre créature, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu qui est dans le Christ Jésus notre Seigneur » Rm 8,38-39. Alors si Dieu est avec nous, qui sera contre nous ?

 

En fait on s’en fou un peu du moment de la fin du monde parce que l’on est chrétien et que :

  • Personne ne connaît ce moment précis, ni même Jésus. Uniquement son Père et notre Père du ciel. « Quant à ce jour et à cette heure-là, nul ne les connaît, pas même les anges dans le ciel, pas même le Fils, mais seulement le Père. Prenez garde, restez éveillés : car vous ne savez pas quand ce sera le moment. » Mc13,32-33. Alors à quoi bon perdre du temps et de l’énergie à chercher quelque chose que l’on ne peut pas trouver… il suffit juste de se tenir prêt, toujours prêt. Ca n’est pas une chasse au pokémon qui nous fera trouver un indice le moment de cette fin du monde.
  • Nous nous attachons aux choses qui ne passent pas. Tout ce qui est terrestre ca passe. L’exemple du magnifique et somptueux temple de Jérusalem resplendissant de beauté (il a fallu 10ans à 10.000 hommes pour construire les fondations et 40ans pour construire le reste !) ca aussi ca passera et s’écroulera. à attention aux fausses valeurs  sur lesquelles nous pouvons nous appuyer et nous faire illusion ! cela peut être aussi pour nous aujourd’hui notre travail, nos études, notre chéri(e), quelques biens que ce soit…
    c’est pour cela que Jésus nous invite à ne pas nous soucier de l’avenir car il nous aime et qu’il prend soin de nous : tout notre être est dans la main de Dieu, tout notre être est dans sa main. (cela ne veut pas dire que l’on échappe à nos persécuteurs mais qu’il est à nos cotés ou plutôt que nous sommes à ses cotés)
  • Et en fait il y a aussi le fait que le temple de Jérusalem a été détruit car il n’était plus fidèle à sa vocation, il est devenu un temple d’impies et orgueilleux. Ce temple dont parle de Jésus il est aussi en nous. Par notre baptême nous sommes devenu le temps de l’ES. Cela veut dire que tout ce qui n’st pas raccordé à Dieu, lié à Dieu = le péché va passer, sera détruit, sera guérit. C’est la venue du règne de Dieu dans notre propre vie. à c’est une invitation à nous appliquer à accueillir la vie de Dieu en nous.
    Saint Ambroise de Milan (IVème siècle) : « Mais il existe aussi un temple en chacun de nous qui s'écroule si la foi fait défaut, et particulièrement si au nom du Christ on cherche faussement à s'emparer de certitudes intérieures. C'est peut-être cette interprétation qui est la plus utile pour nous. En effet, que me sert de savoir le jour du jugement ? À quoi me sert, ayant conscience de tant de péchés, de savoir que le Seigneur viendra un jour, s'il ne vient en mon âme, ne revient pas en mon esprit, si le Christ ne vit en moi, si le Christ ne parle en moi ? C'est donc à moi que le Christ doit venir, c'est pour moi que doit avoir lieu son avènement. »

 

Prions les uns pour que les autres que nous puissions avoir un attachement plus grand à Dieu.

Accueillons les encouragements de Jésus pour vivre notre quotidien :

Soyez prudents, ne soyez pas terrifiés, ayez confiance en moi, vivez dans la persévérance.