Nous commençons le temps ordinaire en ce dimanche par 600 litres de vin. Plutot réjouissant ! Conditionné de nos jours ce serait : 133 caisses de 6 bouteilles de 75cl !

La fête va être belle, l'année devrait l'être aussi !

C'est un signe ! On aimerait tant que Dieu manifeste de petits signes mais combien grands et souvent intéressés pour nous !

 Dieu n'a pas besoin d'étaler sa force et sa puissance. Qu'est ce que 600l de vin par rapport à la création ?

 

Le signe accomplit n'est pas non plus un signe de dépannage pour nous dire que Dieu est la roue de secours de notre organisation défaillante ! Même s'il peut intervenir dans ces moments là.

 

3 points que je relève :

 

1/ tout d'abord nous nous trouvons dans la continuité du temps de Noël avec le temps de l'épiphanie que l'on a vécu où nous avions différentes manifestations de Jésus. aujourd’hui on se trouve dans la continuité de ces manifestation, bien que l'on soit dans le temps ordinaire. Jésus se manifeste à un mariage. Un mariage !

Situation intéressante puisque c'est le premier lieu où Jésus opère un miracle. Nous rappelant que Dieu créa l'homme et la femme à son image, où unit ensemble ils manifestent la présence et l'amour de Dieu. Et c'est justement dans cette intimité que le mal est entré par le péché d'Adam et Eve au paradis (péché des origines). Dans ce premier miracle de Jésus à Cana au sein de ce couple inconnu, Dieu veut nous dire qu'il vient sauver le mariage, le lieu privilégié où l'union de l'homme et la femme manifestent Dieu, son amour. Le mariage qui conduit à la famille.

La Bonne Nouvelle de ce soir c'est que Jésus vient justement sauver le couple, le rétablir dans sa dignité originelle, dans son harmonie originelle !

 

Nous avons tous des parents, certains sont en couples ou se préparent ou aimeraient l'être. On peut constater qu'il existe de nombreuses blessures, imperfections dans ces couples et à commencer dans nos propres cœurs.

Il peut nous paraître difficile de voir la présence et l'action discrètes et secrètes de Dieu.

 

=> invitation à prier pour les couples et remercier Dieu pour ce qu'il fait en chacun d'eux. Invitation à prier Dieu pour qu'il continue à combler les couples, surtout ceux qui traversent des difficultés.

 

2/ d'autre part, on le voit dans cet Évangile par le manque de vin, Jésus vient combler le couple. Il lui manque qqchose d'essentiel pour que tout soit bien et beau et joyeux : du vin ! Mais c'est une invitation à constater que Dieu prend soin du couple et le comble dans son manque. Ce n'est pas Jésus qui s'impose, mais il répond à la demande qui lui est faite. On pourrait dire qu'il n'attend que cela !

=> Alors, vous qui êtes en couple ou qui vous vous préparez, ouvrez votre cœur à Dieu pour qu'il viennent vous combler, confiez lui votre désir de l'accueillir parce que, que vous en soyez conscient ou non, il vous manque qqchose que l'autre ne peut pas vous apporter : le bonheur parfait qui vient de Dieu. Et cela s’opère de manière excellente dans le sacrement du mariage où Dieu vous donne sa grâce pour se laisser aimer et pour aimer en vérité.

 

3/ Et enfin, remarquons dans cette page d'Évangile qu'il y a un grand absent, et pas des moindres : il manque la mariée. Tout le monde est mentionné, sauf l'épouse. Drôle de mariage !

 

« Tout le monde sert le bon vin en premier, et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu'à maintenant. » dit le maître du repas à l'époux. On pourrait donc attribuer cette parole du maitre à Jésus qui prend la place de l'époux puisque c'est Jésus Christ qui donne justement le bon vin.

 

Alors comprenons bien : de qui Jésus est-il l'époux ? De l'Église, de l'humanité toute entière avec qui il veut faire alliance. Cette épouse non nommée est nous-mêmes.

C'est ce qu'Isaïe nous disait dans la 1ère lecture : « Comme un jeune homme épouse une jeune fille, celui qui t'a construite t'épousera. Comme la jeune mariée est la joie de son mari, ainsi tu seras la joie de ton Dieu. » Car Dieu ne veut pas seulement avoir avec nous une relation de justice, une relation raisonnable, mais une relation d'amour passionnée, joyeuse, exultante, enivrante (600litres) !

=> Acceptez vous que Dieu vous aime ainsi ? Oui ? Alors venez le recevoir dans son eucharistie où il se donne à nous.

 

 

Jésus veut nous combler de tout ce qu'il y a de meilleur à l'image de 660l de vin pour vivre en alliance avec lui et prions en particulier pour les couples.

Prédicateur :
père Jean-Christophe