Fiche pratique pour mieux vivre la messe !

isereanybody.messe.gc35

La messe tu n'y comprends pas grand chose ? 

Tu aimerais mieux comprendre ce qu'y s'y passe, 

tu aimerais apprendre à y donner du sens, et mieux réussir à y prier ? 

Vivre la messe

« Tout mon être doit dire qu’Il est là… dans ce mystère où bat mon Cœur »

1 à travers le rite pénitentiel, tu entres dans l’Eucharistie par la porte de la miséricorde.  Trouve en Lui la force d’exposer toute ta vie de péché au regard du Père. Mets devant lui le temps écoulé depuis la dernière Eucharistie. Sans crainte, il ne te juge pas, il t’aime. Puis, quitte bien vite la pensée de ton péché et entre, pardonné, dans la nuée de la Gloire divine : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux ». La Gloire se répand et chasse les ténèbres.

2 Proclamation de la Parole. Au sein de la nuée retentit la Voix de Dieu. Reçois la Parole de Dieu comme une lettre d'Amour qui t'est adressée. Sois attentif. Ce ne sera jamais la même chose. Sa parole peut-être un feu de forêt sous le vent du sud qui embrase toute une vie ; un trait de feu qui perce la carapace de ton cœur et l’enflamme ; ou bien un petit mot qui s’est détaché et reste là dans ta mémoire, comme une petite plume venue du ciel qui se dépose silencieusement au fond de ton cœur et t’envahit d’une douceur fragile. Petit tressaillement de joie à peine perceptible ou effusion de larmes, la Parole de Dieu ne repartira pas sans avoir accompli ses promesses.

3 Homélie. C’est l’écho de la Parole divine. Le bruissement qui se propage de maison en maison. Un seul conseil à te donner : écoute le prêtre ou le diacre et fais feu de tout bois.  Surtout que ton écoute chasse le jugement. En jugeant le prêtre qui parle (tous nous sommes soumis à cette tentation), tu étouffes le souffle de l’Esprit qui attise la flamme de ton cœur.

4 Offertoire. Tout va si vite. Ça y est, tu entres dans le cœur de la Messe. C’est le moment de porter ton offrande. Sois concret. Rassemble bien vite toutes les intentions que tu portes dans ton cœur. Réactive-les. Imagine Pierre et Stéphanie dont le couple souffre, André sur son lit d’hôpital, Benoît qui ploie sous la charge de l’Eglise. Déchire ton cœur et aie confiance, Dieu exaucera tes prières. La pièce que tu mets à la quête symbolise cette offrande que tu apportes à l'autel.

5 Saint ! Saint ! Saint, le Seigneur ! La grande prière Eucharistique a déjà commencé. Bientôt le prêtre étendra les mains sur les offrandes et invoquera la venue de l’Esprit. La puissance de l’Esprit envahit alors toute l’église.

6 La consécration. Le pain que le prêtre élève maintenant devant tes yeux est devenu, par les paroles de la consécration, le Corps du Christ. Regarde-le et tu verras : c’est lui qui pose son regard sur toi. Du haut de la Croix, son visage ne diffuse qu’amour et pardon. Puis le prêtre élève la coupe, pleine du Sang du Christ. 

7 « Par Lui, avec Lui et en Lui… » Tu vois le prêtre élever ensemble le Corps du Christ et la coupe de Son Sang. C’est un moment très chargé spirituellement. Le Ciel et la Terre s’unissent, et la gloire du Père se répand sur toute l’assemblée. Ils rejoignent chaque cœur en passant dans les plis du manteau immaculé de la Vierge.

8 Le Notre Père. Rassemblés dans l’effusion de la Gloire du Père, le prêtre invite l’assemblée à se tourner vers lui avec la confiance des tout petits. Sois attentif à ne pas zapper les premiers mots : « Notre Père !... ».

9 Le geste de Paix. Jésus est présent au milieu de son peuple et lui communique Sa Paix. Accomplis ce geste avec simplicité, mais comme un geste liturgique, porteur d’une efficacité spirituelle. A l ‘instant même où ta main se pose dans celle de ton frère ou de ta sœur, des nœuds de haine et de division sont tranchés. Ton cœur, celui de la communauté chrétienne et de la famille humaine vivent une vraie réconciliation avec le Père

10 La Communion. Je m’avance pour Le recevoir. Là, un conseil : écoute la parole du prêtre qui te dit « le corps de Christ » pour que ton Amen soit un « je t’aime » et ouvre ta main bien largement pour l’accueillir. Prends-le comme il se donne. Sous les apparences d’un tout petit morceau de pain. Tu sens ce poids plume se poser sur ta langue ou dans la paume de ta main. C’est le Tout Puissant… Il est descendu chez toi pour y demeurer et combler tes attentes les plus intimes. Que toutes les puissances de ton âme se recueillent en Lui. Jouis de sa présence. Chasse les distractions qui veulent troubler ces instants précieux d’intimité avec le bien aimé. Te voilà comblé(e).

Va d’Eucharistie en Eucharistie. Avant l’Eucharistie, fais naître en ton cœur l’ardeur de l’attente. Après l’Eucharistie, communique sa puissance d’amour à tous les événeents de ta vie, ses joies comme ses douleurs

 

D'après :

Feu et Lumière – Conseils Pratiques

Le Grand Montaigu

49290 Chalonnes sur Loire

www.feuetlumiere.org