Logo Isèreanybody? - Propositions de l'Eglise catholique pour les jeunes en Isère

Pourquoi ne pas télécharger le dossier de presse !?

Contacter le service communication Isèreanybody?

(article de la presse brésilienne sur Isèreanybody? à Recife, lors de la rénovation d'une école)

A escola pública estadual Professor Cândido Pessoa recebeu na manhã desta quinta-feira (18) um grupo de 51 jovens franceses que tinham como objetivo a missão especial de deixar marcas de amor e mudança na instituição localizada no bairro de Peixinhos, em Olinda. A turma faz parte dos quase 200 peregrinos de várias partes do mundo que ocupam Pernambuco na Semana Missionária, uma espécie de período de preparação da Jornada Mundial Juventude (JMJ), sediado no Rio de Janeiro e organizada pela Igreja Católica, entre os dias 23 e 28 deste mês.

fb708f0d655cdb72ae0e587a3ca05622
grenette
 
Du 23 au 28 juillet, plus de six millions de jeunes Catholiques sont attendus aux Journées Mondiales de la Jeunesse à Rio de Janeiro. Au-delà de cet événement majeur, la nouvelle génération catholique se mobilise au quotidien pour transmettre la parole de Dieu. L’Eglise compte sur ces nouveaux messagers pour raviver une évangélisation vacillante. Elle a mis en place une véritable stratégie marketing afin de redorer l’image de l’institution catholique auprès des jeunes. Enquête à Grenoble.

Les affiches - 12 juillet 2013

Dans la nuit du 13 au 14 juillet, 50 jeunes Isérois s’envoleront pour le Brésil, où ils participeront aux 28es Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). Ils feront partie des 5 000 Français – l’une des plus grosses délégations européennes – qui prendront part à cet événement international, organisé par l’Église catholique.

les_affiches

Diffusé le 28/09/2012 / Durée 26 mn sur kto

Gros plan sur la pastorale des jeunes adultes et des étudiants en Isère. Mgr Guy de Kérimel a confié il y a 3 ans la basilique Saint-Joseph de Grenoble et son presbytère comme lieux de vie spirituelle et pastorale. Une colocation pour étudiants, un café une chapelle ont été aménagés et de nombreux projets ont vu le jour autour d'" Isèreanybody ? " et la messe du dimanche soir. Reportage en amont de la rentrée étudiante. L'évêque de Grenoble-Vienne fait le point sur cette mobilisation, ainsi que sur le dynamisme missionnaire de son diocèse.

TC27

A la suite des Assises des jeunes de son diocèse en 2009, l'vêque de Grenoble a installé la pastorale des jeunes dans une paroisse du centre-ville. Exemple d'une "nouvelle" évangélisation vécue. A deux pas du centre piéton de Grenoble, au milieu d'un dédale de ruelles, se dresse la basilique Saint-Joseph. De la porte d'à côté s'échappent des reflets de lumières rouges...

Témoignage chrétien - 27 septembre 2012

Faire vivre ensemble des étudiants chrétiens, c'est le projet du diocèse de Grenoble. Ainsi est née la colocation de la M'7, Maison Catholique des étudiants - MCET. Mise en place par la pastorale des jeunes après 2009. Une vie fraternelle, tournée vers la prière et l'engagement. Vers les non-croyants aussi...

Panorama - octobre 2012

dossier_panorama_M7-1

Son accoutrement peut détonner. Jeans, baskets... Ce n'est pas commun pour un homme d'Eglise mais le col romain n'est jamais loin. Et le père Loïc Lagadec est, finalement, à l'image de la paroisse qu'il anime. Depuis l'arrivée du nouveau curé, il y a trois ans, la basilique Saint-Joseph, située place de Metz, est le lieu de rassemblement des jeunes...

Dauphine Libéré - 15/07/2012

DL15

Diffusé le 16/07/2012 / Durée 3 mn - sur Kto

Avec ses t-shirts bleus floqués " Dieu est amour ", la mission " Bonne Nouvelle " ne passe pas inaperçue dans les rues de Grenoble! En cette première semaine de juillet 2012, les missionnaires de l'association " Isèreanybody " se déplacent en binôme : un séminariste accompagne un jeune du diocèse à la rencontre des passants pour parler de Jésus. A cette occasion, des animations, concerts, témoignages et soirées de louanges sont proposées chaque soir en la cathédrale Notre-Dame de Grenoble. Un reportage qui dévoile un visage tonique de l'Eglise et qui donne matière à réflexion dans la perspective du synode pour la nouvelle évangélisation en octobre prochain à Rome.

Isèreanybody? fait la Une de Grenews le 23 mai

Les Grenoblois que nous avons rencontrés vivent dans des colocations qui valent le détour...

[...] retour à la coloc' catho, où les watts se font aussi entendre. Chaque vendredi soir, au café catho. Qui possède une scène sur laquelle des groupes locaux sont invités. C'est lors d'une de ces soirées, que Gwendo, de Saint-Jo, a entendu un jeune dire "les cathos boivent de l'alcool aussi ! En fait, ils sont comme les autres. Mais en plus cool !"
[...] L'un de leur meilleur souvenirs : la pendaison de crémaillère à Saint Jo. "On a fait une grosse soirée déguisée, avec toutes les colocations cathos. On a aussi fait le carnaval. Notre prêtre a 37 ans, et il aime bien faire la fête !" Ainsi soit-il.

P1080196
bref_feulum1

Paru dans Feu et lumière - mensuel de vie spirituelle - N°315 Avril 2012

Pluie battante. Une fille trempée, sans parapluie. Une caméra sous un parapluie. Une jeune metteur en scène sous un parapluie... Oh! mais...

S’il n’était pas devenu prêtre, peut-être le père Lagadece aurait-il fait de la politique. Dans une vie antérieure, quand il était étudiant en école de commerce du côté de Montpellier, il reconnaît d’ailleurs avoir eu la tentation du militantisme. « Mais à l’époque, rigole-t-il, je passais plus de temps à sortir et faire la bringue qu’à m’engager politiquement. »

Paru dans le Dauphiné Libéré

DL25.03.12Loic_presidentielles

Les JMJ ont réunit cet été plus de 1,5 millions de jeunes. Comment répondre  aujourd'hui à l'appel du Saint Père et témoigner de notre Foi ? Des initiatives se lancent ou se poursuivent partout en France.
Focus sur l'une d'entre elle, toute récente.
Deux jeunes, proches de la Communauté des Béatitudes, ont lancé, en septembre dernier, à Grenoble : "talitakoum" (lève-toi)...

Paru dans Feu et Lumière - mensuel de Vie spirituelle - mars 2012 - N°314

evang.de_.rue%20copie

Les jeunes catholiques ont fêté la Saint-Valentin. Mardi, trente jeunes catholiques de l'église de Grenoble-Vienne ont fêté, à leur manière, la Saint Valentin. Dans le centre-ville étaient distribuées des invitations à la prière ou à la "rencontre avec Dieu".

Paru dans le Dauphiné Libéré le 16/02/2012

article_DLsaintvalentin160212
Stvalentin.lacroix14.02.12

Pour la Saint-Valentin 2009, la paroisse Notre-Dame de l'Arche d'Alliance avait organisé un repas à destination des couples. Certains diocèses en profitent pour proposer des prières et des réflexions autour du couple et de l’amour. Distribution de lettres d’amour aux passants à Grenoble, dîner aux chandelles à Saint-Germain-en-Laye, concert d’un prêtre chanteur à Nice… Les initiatives sont variées et originales. Nombreux sont les diocèses à célébrer une messe des amoureux le week-end qui suit la Saint-Valentin. À Lille, le Festi’Val du couple et du mariage programme les 17 et 18 février une soirée courts métrages et des ateliers-débats avant une célébration à la cathédrale.

Paru dans la Croix

SCopieur_C512020210250
SCopieur_C512020210260

La parodie d'une émission de télévision

extrait de l'article :

La première émane de la pastorale des jeunes de Grenoble : "Bref je suis tombé dans une drôle de coloc", coordonnée par Gwendoline ClechCe sujet a été conçu pour le concours d'Ecclesia Campus.
témoignage de gwendoline "j'aime témoigner sur le coeur de ma foi".

Paru dans La Vie

Article paru le lundi 19/12 dans Le Dauphiné Libéré
creche_dauphinelibere_191211

Extrait de l'article paru dans La Croix au beau milieu d'un dossier sur les crèches et la laïcité :

Concurrencer le père noël !

Ainsi, à Grenoble, le pôle évangélisation du diocèse a mis en scène une saisissante crèche vivante dans les rues de la ville, avec costumes et animaux de ferme : « Nous avons cherché à concurrencer le Père Noël qui nous a piqué la vedette ! » , résume avec humour Gwendoline Clech, 22 ans, membre de la pastorale des jeunes. 

Les plus hardis n’ont pas hésité à donner de leur personne : « Un père de famille, qui passait par là, nous a confié son bébé de 9 mois pour tenir le rôle de Jésus. Quant aux policiers, ils sont restés une bonne partie de la journée avec nous. Nous avons été bien accueillis, n’en déplaise à ceux qui voudraient nous voir cantonnés dans nos églises. »

cr%C3%83%C2%A8ches_vivantes_affiches

Paru le 16 décembre 2011

Paru dans La Croix le 24/11/11
Sur RCF, Gwendoline et Claire D. parlent des crèches vivantes
Père Loïc sur RCF
La rentrée d'Isèreanybody? (P. Loïc et Gwendoline) sur RCF
le-diocese-de-grenoble

Les jeunes catholiques seraient-ils en train de tracer leur propre chemin en Isère ? Loïc Lagadec veut en tout cas y croire. « La preuve, lance fièrement le responsable de la Pastorale des jeunes pour le diocèse de Grenoble-Vienne, dans un contexte de déchristianisation, qui plus est dans un département pas vraiment super catho si l’on en croit les taux de pratique religieuse par rapport à Lyon par exemple, on a réussi à rassembler pour les Journées mondiales de la jeunesse de Madrid quelque 500 jeunes Isérois, soit 15 à 20 % de plus qu’à Cologne en 2005 ». À écouter parler le jeune prêtre, ce n’était pourtant pas gagné d’avance…

« Quand on devient minoritaire, on peut avoir la tentation de se replier », dit-il. Sauf qu’en Isère, l’Église et le premier de ses représentants, Mgr de Kerimel, ont choisi une autre voie en lançant une vaste consultation auprès des jeunes justement, qui donna naissance au printemps 2009 au projet “Isèreanybody”.

« Les aider à comprendre leur foi et à trouver leur place dans l’Église »« En gros, les jeunes en avaient marre de se faire ch… à la messe, ils disaient avoir besoin qu’on les aide à comprendre leur foi et à trouver leur place dans l’Église dont ils avaient le sentiment qu’elle ne leur faisait pas confiance. Il était temps de faire quelque chose ».

Alors le responsable diocésain âgé d’une trentaine d’années s’est retrouvé à officier à l’église Saint-Joseph, place de Metz, officiellement désignée “église des jeunes à Grenoble” : « Chaque dimanche à 19h30, des jeunes organisent la célébration qui leur est spécialement destinée même si elle est évidemment ouverte à tout le monde ». Une messe pas vraiment comme les autres avec un “before” « pour se chauffer » grâce à un temps de… méditation et de silence et un “after” qui dure en général jusqu’à 21h30, parfois un apéro à la main…

« Nous avons dû faire un gros travail d’image auprès des jeunes, concède Guillaume Roux, l’organisateur en Isère des JMJ. Et montrer qu’on n’est pas aussi ringards que ce qu’ils pouvaient croire ! Il ne s’agit pas d’imposer notre foi mais d’aider ceux qui le souhaitent à se poser les questions. Encore moins de se ghettoiser, mais d’être plutôt un lieu d’accueil pour cette vraie communauté jeune catholique qui est en train de se construire. »

« L’Église catholique a plein de défauts mais elle sait faire aussi de très beaux trucs »À force d’initiatives, de rencontres, d’échanges, les jeunes catholiques isérois ont semble-t-il ainsi « gagné en accessibilité et en visibilité ». Ce changement a d’ailleurs été ressenti au sein même des Scouts et guides de France, dont le nombre d’adhérents sur le territoire de l’Isère reste stable (1 268 pour l’année 2010-2011). « Chacun a une façon différente de vivre sa foi, explique Stéphane Michel-Mazan, du mouvement catholique d’éducation. Mais maintenant, on sent que ça bouge et qu’un lien s’est créé entre les différents groupes dans le département. Je n’aurais pas dit la même chose il y a encore trois ans… ».

Et pour que « ça bouge » encore plus, un café associatif catholique ouvrira même ses portes bientôt dans le centre-ville de Grenoble. « Un lieu sympa où on pourra écouter de la bonne musique et boire de la bonne bière », promet le père Lagadec qui ne boude pas son plaisir de bousculer quelques “traditions” bien ancrées…

En attendant, il va guider ses ouailles jusqu’à Madrid où, « j’en suis sûr, nous allons vivre une communion touchante. L’Église catholique a plein de défauts, mais elle sait faire aussi de très beaux trucs. Les JMJ, c’est un événement juste beau humainement, un joli visage de la mondialisation. Cette fraternité mondiale, aujourd’hui, on a tous besoin de la sentir ».

Dauphiné libéré, le 13/08/2011
http://www.ledauphine.com/isere-sud/2011/08/12/en-isere-les-jeunes

Logo-DAUPHINE-LIBERE